samedi 27 février 2016

Le canon de 75 par les jeux et jouets : les maquettes au 1:35 et 1:72

Voici une sélection variée de maquettes du fameux canon de 75.


Le canon de 75 modifié 1938, par DES (fabricant français) au 1:35


Canon de 75 au 1:35 par le fabricant TOM


Canon de 75 polonais au 1:35 par le fabricant RPM
Notez que la maquette peut être montée au choix sous l'une des trois variantes proposées.


Canon de 75 antichar allemand Pak 97/38 au 1:35 par Dragon

Canon de 75 antichar allemand Pak 97/38 au 1:35 par Italeri




Canon de 75 modèle 1938 au 1:72 par Planet Models


Canon de 75 modèle 1897 au 1:72 par HäT


Canon de 75  au 1:72 par MAC





Le canon de 75 par les jeux et jouets : les figurines et jouets anciens n° 2

Pour les enfants de 1914-1918, jouer n'était pas un moyen d'échapper à la réalité. Au contraire, figurines et jeux de société patriotiques ont vu le jour pour les impliquer dans le conflit.

Dès Noël 1914, les jouets guerriers représentent 50 % des nouveautés de l'année des grands magasins comme le Printemps ou les Magasins du Louvre.









Le canon de 75 par les jeux et jouets : les planches à découper n°1

Entre 1915 et 1918, l’Imagerie Pellerin poursuit la « tradition » de mettre en images les faits de guerre et édite des planches veillant à soutenir l’effort de guerre et informer l’arrière de la vie au front.

Pendant le conflit, ce sont près de 300 séries nouvelles qui sont éditées. Parmi ces images, les feuilles de construction, cherchent à reconstituer en trois dimensions la vie des soldats français et alliés : la vie aux camps, les tranchées et les gaz asphyxiants, la messe au front, les matériels de guerre… Autant de sujets qui, assemblés en famille, donnaient aux enfants une image de la vie quotidienne de leurs pères et renforçaient le sentiment patriotique.











Pour approfondir le sujet, je vous invite à consulter ces sites:



vendredi 26 février 2016

Les cartes postales du canon de 75 : les cartes lettres et correspondances militaires - série n° 8

Durant le premier conflit mondial, la carte postale est utilisée pour rassurer ses proches, pour donner de ses nouvelles, pour donner signe de vie (ou inversement pour réclamer des signes de vie...), le plus régulièrement et fréquemment possible.  

On estime à 4 millions le nombre de lettres envoyées ou reçues qui transitent chaque jour entre le front et l'arrière. 
Les autorités militaires distribuent gratuitement aux soldats des cartes de correspondance, en franchise de timbre, et d’enveloppe. Certaines cartes non officielles sont également mises en circulation.
Seules les cartes officielles modèle A, imprimées par l’Imprimerie Nationale portent la mention « Impr.Nat », et  " pour les soldats au dépôt du corps ou à demeure dans une localité », ou " pour les troupes en opérations". Certaines cartes postales de modèle B sont vendues aux particuliers et sont destinées à être envoyées aux militaires.

Le canon de 75 est représenté sur certaines d'entre elles.

De nombreuses Cartes Lettres dites « de l’espérance » ont été émises.
Sur le recto un timbre est pré-imprimé en médaillon, représentant une semeuse ou l’effigie de Joffre. Tantôt des dessins figurent au recto ou au verso. Des modèles doubles, issus de carnets ont été disponibles. Il y eut également des formats type cartes postales. En effet, les entreprises privées ont cherché à récupérer une partie des correspondances, mais la franchise n’était pas accordée pour ces envois.

Carte lettre de l'espérance avec Joffre en médaillon

Carte lettre de l'espérance avec la Marianne en médaillon





Carte lettre "Notre 75"

Carte lettre "Notre 75 en action"


















Je vous invite à lire ces articles sur le sujet:



lundi 15 février 2016

Les objets à l'effigie du canon de 75 : une plaque et un bas-relief patriotiques en hommage à l'Alsace et à la Lorraine

Le graveur Louis Octave Joseph Mattei a réalisé une plaque commémorative en hommage à l'Alsace et à la Lorraine mettant en scène Paul Déroulède ainsi qu'un canon de 75.

Plaque patriotique en hommage à l'Alsace et La Lorraine, représentant le profil de Paul Déroulède mis en scène dans un paysage de campagne au soleil levant. Devant lui un canon 75 dans les champs dirigés vers un village. Sur le canon se trouve un coq. A L'opposé, on distingue le profil de deux femmes symbolisant l'Alsace et la Lorraine regardant Paul Déroulède. « © www.alienor.org, Conseil des musées »


Voici le bas-relief en plâtre (dimensions 20,4 x 15,8 cm)


 Voici la plaque en bronze







dimanche 14 février 2016

Le canon de 75 comme image de marque et publicitaire pendant la grande guerre

Le patriotisme est largement représenté dans les publicités pendant la grande guerre et l'iconographie associée fait appel aux mêmes symboles que ceux utilisés sur les cartes postales.

Certaines marques commerciales vont même donner le nom de canon de 75 à un de leurs produits ou y faire référence dans leurs publicités.


Cartes postales publicitaires du Chocolat Menier 




 Cartes postales publicitaires du vin d’apéritif BYRRH 



Image à collectionner du Chocolat Guérin-Boutron


Publicité pour le déjeuner PHOSCAO
"Comment douter de la victoire avec notre 75 et notre PHOSCAO"


Carte postale à collectionner PHOSCAO
"Vous ne l'aurez pas !"
Très belle représentation d'un valeureux artilleur, baïonnette au canon, défendant son 75.



Sachet de préparation pour le petit déjeuner (ersatz de café)
"Déjeuner des alliés Notre 75"

Notre “75”, de qualité supérieure se prépare comme le café et le remplace avantageusement.
D’un goût délicieux et d’un parfum exquis, il se recommande aux gourmets.


Papier à cigarettes des Armées en campagne "l'anti boche" 1914-1915
fabriqué par A. NONY, PALLAS successeur, à Angoulême.



Affiche publicitaire de la Maison Lucien-Foucauld & Cie, fondée à Cognac en 1847

"Demandez partout le délicieux cognac "Joffre-75"


Deux étiquettes de bouteille du cognac Joffre - 75


Correspondance de la Maison Lucien-Foucauld & Cie, à l'en-tête du cognac "Joffre-75"



Originale bobine de fil de coton à coudre à l'effigie du 75.
"Fort et droit"



Pour approfondir le sujet, je vous invite à lire cet excellent article:

Mona Étienne - La publicité durant la Grande Guerre. Miroir des mentalités et des représentations - Projet Empreinte militaire en Lorraine
http://ticri.univ-lorraine.fr/wicri-lor.fr/index.php?title=Empreinte_militaire_en_Lorraine_(12-2014)_Mona_Étienne